Éditions Héros-Limite
case postale 266
CH-1211 Genève 8
editions@heros-limite.com

Anna Akhmatova

Anna Akhmatova (1889 – 1966) est le nom de plume d’Anna Andreïevna Gorenko, une des plus importantes poétesses russes du XXe siècle. Née à Odessa, elle étudie le droit à l’Université de Kiev puis la littérature et l’histoire à Saint-Pétersbourg. Très jeune, elle y fréquente salons et cafés littéraires, publie des vers dans les revues.

Avec Goumilev, qu’elle épouse en 1910 (et dont elle se séparera en 1916), elle est l’une des fondatrices de l’école acméiste. Ses premiers livres rencontrent un accueil fervent. Réservée à l’égard de l’inspiration idéologique de la révolution, Akhmatova refuse cependant de suivre dans l’émigration ou l’opposition la plupart des écrivains de sa tendance. Dans les recueils publiés au lendemain de la guerre civile (Plantains, Anno Domini MCMXXI) s’expriment à la fois le sentiment tragique de l’écoulement d’un monde et une confiance têtue dans les destinées de la nouvelle Russie.

En 1922, sa poésie est interdite de publication par les autorités soviétiques. Elle continue toutefois à écrire et vit de traductions. La guerre de 1941-1945, voit son retour en grâce, elle est de nouveau autorisée à publier. Mais très vite elle est de nouveau victime de la répression culturelle : en 1946 elle est radiée de l’Union des écrivains soviétiques pour « érotisme, mysticisme et indifférence politique ». Elle ne fut réhabilitée en 1955. Elle produit alors deux œuvres majeures Poème sans héros et, surtout, Requiem, dédié à la mémoire des victimes de la répression stalinienne.

(Source : Babelio)

Aux Editions Héros-Limite